Voyager en Allemagne et en Europe


Bon, nous ne voulons pas nous vanter, mais l’infrastructure allemande des transports est assez impressionnante. Toutes les villes, petites et grandes, et même de nombreux villages sont reliés par une ligne ferroviaire. La plupart des grandes villes disposent d’un aéroport.

Young_driver_cbx.jpg

Bien sûr, les Allemands adorent leur voiture et les distances parcourues sont parfois intimidantes. En règle générale, il est facile pour les citoyens canadiens de louer une voiture (à condition que tu répondes aux exigences en matière d’âge et que tu aies un permis de conduire valable en Allemagne) – mais ceci est bien plus cher qu’au Canada. Et ne pense pas qu’ils blaguent quand les gérants de stations-service affichent des prix astronomiques à leurs enseignes. Pour être tout à fait honnête, tu peux te passer de voiture. C’est très facile.Berlin_high_speed_rail_dpa_250.jpg

En Allemagne, les trains sont gérés par la compagnie ferroviaire (anciennement d’État) Deutsche Bahn (DB), ainsi que par plusieurs petites compagnies régionales. Tous les billets peuvent être achetés en ligne (www.bahn.de) – mais fais très attention aux correspondances ainsi qu’à l’heure de départ, car les prix peuvent varier selon le type de train que tu choisis. Tu pourrais par exemple penser avoir fait une bonne affaire, mais en réalité, ton voyage pourrait prendre plus du double du temps normal, car tu devras changer de train trois fois ou plus. Si tu veux voyager dans les trains plus rapides mais quand même économiser, réserve à l’avance : tu bénéficieras probablement d’un rabais substantiel si tu achètes ton billet au moins trois jours à l’avance. Si tu prévois passer plusieurs mois en Allemagne et si tu veux voyager souvent en train, vérifie s’il vaudra la peine pour toi d’acheter une BahnCard. Avec une BahnCard 25, tu bénéficies d’un rabais de 25 % sur le prix normal (tout en pouvant quand même te prévaloir d’un rabais d’achat anticipé de trois jours). Avec une BahnCard 50, tu économises 50 % du prix du billet normal (généralement sans autres rabais).

Train_seat_cbx.jpg

Le billet de train ne te donne droit qu’au voyage, et pas à un siège confirmé dans le train. Si tu veux vraiment te payer le « luxe » d’avoir un vrai siège, par opposition à devoir rester accroupi pendant des heures dans un couloir (c’est vrai que ce luxe pourrait être considéré comme un droit humain fondamental, surtout dans les trains bondés du vendredi soir), tu devras payer un « Reservierung », droit de réservation, quand tu achèteras ton billet. Ces frais de réservation qui ne coûtent qu’environ 2,50 € te donneront droit à un numéro de wagon et de siège (les sièges réservés sont indiqués par une pancarte au dessus du siège, signalant les deux arrêts entre lesquels la place sera occupée). Tout le monde peut s’asseoir sur un siège non réservé (il suffit d’être rapide!).

Eurolines_dpa.jpgLes déplacements en autobus sur de longues distances ne sont pas aussi courants en Allemagne qu’au Canada, car la compagnie ferroviaire nationale allemande a eu pendant très longtemps le monopole exclusif des déplacements sur de longues distances. Les compagnies d’autobus n’ont fait leur apparition sur le marché que récemment. Cependant, il y a un nombre impressionnant d’autobus reliant Berlin au reste du pays (une relique de l’époque du Mur qui donnait aux Berlinois de l’Ouest la chance de se rendre en Allemagne de l’Ouest par les autoroutes traversant l’Allemagne de l’Est communiste). Rends-toi à www.berlinlinienbus.de. Il y a aussi un réseau desservant des villes à l’extérieur de l’Allemagne, ce qui coûte généralement moins cher que les déplacements en train. La compagnie Eurolines dessert plus de 500 destinations dans toute l’Europe et offre aussi des laissez-passer de 15 et 30 jours : www.eurolines.com.

Mitfahrzentrale_dpa.jpg

Tu veux faire l’expérience réelle de l’Autobahn (autoroute allemande)? Eh bien, essaies le conavettage et voyage avec quelqu’un qui te prendra en voiture. Dans la plupart des cas, on te demandera de contribuer au coût de l’essence, ce qui est bien moins cher qu’un billet de train ou de bus. Il y a un certain nombre de sites Web où l’on peut faire une annonce d’offre ou de demande de conavettage, comme www.mitfahrzentrale.de, qui est probablement l’un des plus populaires. Partager le voyage pourrait non seulement être amusant et intéressant, mais ce sera probablement la manière la moins chère de te rendre là où tu veux aller. Mais bien sûr, cela signifie monter en voiture avec quelqu’un que tu ne connais pas. Comme pour toute autre situation dans la vie (et pas seulement en Allemagne!), tu devras faire preuve de bon sens et ne pas monter si tu as une mauvaise impression de la voiture ou du mode de conduite du conducteur. Cependant, le conavettage, entouré de précautions élémentaires, reste l’une des meilleures manières de voyager en Allemagne et dans les pays avoisinants.

Night_train_cc_ccheviron.jpg

Tu prévois voyager en Europe? Par comparaison avec les distances au Canada, la plupart des grandes villes d’Europe sont plus ou moins voisines. Quand tu commenceras ton périple au départ de l’Allemagne, tu pourrais vouloir te renseigner sur les trains desservant un certain nombre de capitales européennes et d’autres lieux intéressants. La plupart de ces trains circulent la nuit, ce qui te permet de partir tard le soir, d’arriver tôt le matin et ainsi d’économiser un logement d’une nuit. Ce n’est pas toujours la manière la moins chère de voyager, mais renseigne-toi sur les promotions pendant certaines périodes de l’année. Cette même règle s’applique aux voyages par autobus, du moins en ce qui concerne pour aller à Berlin ou en revenir.

Et enfin, il y a l’avion. Grâce au nombre impressionnant de transporteurs à faibles coûts en Europe, les vols sont relativement bon marché, surtout si tu as le temps et si tu peux tirer parti des billets les moins chers. Renseigne-toi à www.easyjet.com, www.ryanair.com. www.germanwings.com, www.airberlin.com, parmi d’autres sites Web. Même le transporteur aérien national, Lufthansa, met parfois des billets en vente à prix réduit : www.lufthansa.com. Les billets ont récemment augmenté de prix, mais un billet de ce type pourrait être bien moins cher que le train.

Germanwings_dpa.jpg

Mais nous ne te laisserons pas prendre l’avion sans quelques mots d’avertissement. Tout d’abord, vérifie attentivement le prix réel du billet : la plupart des transporteurs aériens affichent séparément les taxes et les frais, et le prix du billet n’inclut généralement que des bagages à mains limités (les lignes aériennes pourraient exiger des frais élevés pour tout bagage supplémentaire). Et, comme pour tous les transporteurs à faible coût, bien sûr, le prix du billet n’inclut pas la nourriture et les boissons à bord. Alors, assure-toi que ton billet d’avion à prix réduit ne finit pas par te coûter plus cher que ce que tu pensais.

Hitchhiker_250px.jpgLa manière la moins chère de voyager...

Deuxièmement, attention aux aéroports obscurs qui pourraient porter le nom d’une ville mais n’avoir que peu de liens avec celle-ci… Il vaut toujours mieux vérifier comment se rendre à l’aéroport depuis le centre-ville et vice versa. Les transporteurs à faible coût desservent souvent de petits aéroports qui pourraient être situés loin de la ville dans laquelle tu veux te rendre. L’exemple le plus célèbre en Allemagne, c’est l’aéroport de Francfort-Hahn, qui se trouve à environ 120 km à l’ouest de la ville de Francfort. Il va sans dire qu’il peut être un peu décevant de constater que se rendre à l’aéroport ou le quitter prend plus longtemps que le vol lui-même et que le coût de ce transport supplémentaire transforme cette aubaine en une mauvaise affaire.

Mais une fois de plus, fais des recherches attentives puis savoure le luxe de voler vers la plupart des grandes villes d’Europe en moins d’environ quatre heures. La plupart des villes d’Europe centrale et de l’Ouest ne sont qu’à une ou deux heures de voyage.

Tu as besoin de conseils supplémentaires de la part de voyageurs chevronnés ayant beaucoup d’expérience en Allemagne? Ces sites Web et blogues (uniquement en anglais) pourraient être utiles et te divertir :

 

Deutsche Welle: Travel Guide – Getting around

• Young Germany: Brian Melican's blog

• Young Germany: Getting around Europe for les  

• German Academic Exchange Service (DAAD): Travelling through Germany by bus and rail

 

testimonial2_f.jpg

J'ai commencé à m'intéresser à l'Allemagne à l'âge de 16 ans (lors d'un voyage scolaire) et je cherchais un moyen d'y retourner. J’ai donc été heureux de trouver un travail en Allemagne me permettant de découvrir le pays et dans le même temps de faire des expériences uniques et intéressantes. Par mon travail, je suis en contact avec des gens plus jeunes que moi et je me rends compte à quel point c'est enrichissant.
Michel (Nouveau-Brunswick) – assistant dans une école à Berlin